CANNABIS ET SANTÉ PULMONAIRE

Marijuana, pot, herbe, weed. Peu importe le nom qu’on lui donne, le cannabis est une substance légale pouvant être destinée à différents usages thérapeutiques, mais qui comporte également d’importants risques pour la santé. On consomme généralement le cannabis en le fumant ou en utilisant une vapoteuse, mais il existe également d’autres moyens d’absorption sans inhalation.

Informez-vous pour mieux comprendre les risques de fumer du cannabis, obtenez des conseils pratiques et soyez pour vos poumons une figure héroïque.

CANNABIS ET SANTÉ PULMONAIRE

Marijuana, pot, herbe, weed. Peu importe le nom qu’on lui donne, le cannabis est une substance légale pouvant être destinée à différents usages thérapeutiques, mais qui comporte également d’importants risques pour la santé. On consomme généralement le cannabis en le fumant ou en utilisant une vapoteuse, mais il existe également d’autres moyens d’absorption sans inhalation.

Informez-vous pour mieux comprendre les risques de fumer du cannabis, obtenez des conseils pratiques et soyez pour vos poumons une figure héroïque.

SUIVEZ LES (MÉS)AVENTURES DE JEAN-MARIE

Entretemps…

LA BATAILLE DÉCISIVE

LE TABAC CONTRE LE CANNABIS

Mythe

La fumée de cannabis est sans risque, surtout quand on la compare à d’autres fléaux pour les poumons comme la fumée de cigarette.

Fait

Fumer du cannabis entraîne deux effets[i] négatifs sur les poumons.

1. Quand ils fument du cannabis, les gens ont tendance à inhaler plus profondément la fumée et à la garder plus longtemps qu’ils ne le feraient avec une cigarette.

2. Le cannabis se fume sans filtre, à une température plus élevée et presque au bout du mégot lorsqu’il est sous forme de joint.

Ce type de consommation laisse plus de temps aux substances nocives contenues dans la fumée de cannabis pour étendre leurs ravages dans les poumons.

La fumée de cannabis et la fumée de cigarette ont en commun plus d’un ingrédient toxique.Certains d’entre eux se trouvent même en plus grande quantité dans la fumée de cannabis.

30 % plus de GOUDRON que la fumée de cigarette
500 % plus d’ACIDE CYANHYDRIQUE que la fumée de cigarette
1900 % plus d’AMMONIAC que la fumée de cigarette

Démasquez

Fumer du cannabis est la façon la plus nocive d’absorber cette substance et entraîne des effets sur la santé des poumons à court comme à moyen terme. Soyez informé des risques associés à la consommation de cannabis avant que ses effets néfastes vous ralentissent :

Lésions et inflammation des voies respiratoires

Les altérations physiques subies par les poumons sont l’ennemi juré d’une respiration saine. Elles pourraient entraîner de la toux, une respiration sifflante, un essoufflement et une exacerbation des symptômes de l’asthme. Il y a même un risque que des symptômes de bronchite chronique se développent.

Expectoration excessive

L’expectoration (ou la mucosité) se classe dans la catégorie des « amis » dont on pourrait se passer. C’est un mélange de salive et de mucus rejeté par la toux et qui provient des voies respiratoires inférieures.

Bronchospasmes

Des poumons en santé peuvent être affectés par des bronchospasmes, à savoir des contractions soudaines des muscles dans les parois des voies respiratoires, entraînant une respiration difficile.

Infections

Des cellules immunitaires des poumons ayant subi des altérations augmentent les risques d’avoir à combattre des ennemis infectieux comme la pneumonie ou même des agents pathogènes (bactéries ou mycoses) provenant des plantes de cannabis. Le partage d’une pipe ou d’un bong (pipe à eau) pour fumer du cannabis accroît également les risques de contraction de la tuberculose.

LE CANNABIS PEUT-IL CAUSER LE CANCER DU POUMON?

On l’ignore… pour l’instant.

Selon les données du Centre de recherche sur le cannabis médical de l’Université McMaster, il existe une douzaine d’études portant sur les liens entre la consommation de cannabis et le cancer.

À suivre…

Huit études

indiquent une augmentation du risque de cancer du poumon associé au fait de fumer du cannabis.*

Quatre études

révèlent qu’il existe soit un faible risque de cancer ou qu’il n’y a aucune corrélation significative entre le cancer et l’inhalation de fumée de cannabis.

Conclusion

il est possible que la consommation de cannabis augmente le risque de cancer du poumon, mais jusqu’à maintenant, les données probantes à cet égard sont non concordantes. D’autres recherches sur le sujet sont nécessaires.

* Ces huit études ont noté un risque de cancer de 2 à 4 fois plus élevé chez les fumeurs de cannabis, mais sur le plan méthodologique, elles n’étaient pas aussi probantes que celles ayant montré l’absence d’une hausse du risque de cancer.
Lungs

Huit études

indiquent une augmentation du risque de cancer du poumon associé au fait de fumer du cannabis.*

Quatre études

révèlent qu’il existe soit un faible risque de cancer ou qu’il n’y a aucune corrélation significative entre le cancer et l’inhalation de fumée de cannabis.

Conclusion

il est possible que la consommation de cannabis augmente le risque de cancer du poumon, mais jusqu’à maintenant, les données probantes à cet égard sont non concordantes. D’autres recherches sur le sujet sont nécessaires.

* Ces huit études ont noté un risque de cancer de 2 à 4 fois plus élevé chez les fumeurs de cannabis, mais sur le plan méthodologique, elles n’étaient pas aussi probantes que celles ayant montré l’absence d’une hausse du risque de cancer.
Lungs

PARTAGEZ LES (MÉS)AVENTURES DE JEAN-MARIE

Partagez les (més)aventures et aidez vos amis à mieux respirer.

à propos DE L’ASSOCIATION PULMONAIRE DE L’ONTARIO

L’Association de santé pulmonaire de l’Ontario est un organisme de bienfaisance enregistré, opérant en tant que la Fondation santé pulmonaire. La Fondation santé pulmonaire est un organisme sans but lucratif voué à aider tous les Ontariens à respirer. Nous y parvenons en encourageant une respiration saine, en soutenant les personnes vivant avec une maladie pulmonaire, et en trouvant de futures solutions. Tout est fait dans le but d’améliorer la respiration de tous.

CETTE INITIATIVE AVEC JEAN-MARIE A ÉTÉ RENDUE POSSIBLE GRÂCE À LA CONTRIBUTION FINANCIÈRE DE SANTÉ CANADA.

Les opinions exprimées dans ce document ne représentent pas nécessairement celles de Santé Canada.

LA SCIENCE

L’Association pulmonaire de l’Ontario souhaite remercier tous les chercheurs qui s’adonnent sans relâche à l’étude des effets du cannabis sur la santé pulmonaire. Ils sont la preuve que les héros ne portent pas toujours une cape.

Tashkin Donald P. Effects of marijuana smoking on the lung. Annals of the American Thoracic Society. 2013 Jun;10(3):239-47. doi 10.1513/AnnalsATS.201212-127FR

Hancox RJ, Shin HH, Gray AR, Poulton R, Sears MR. Effects of quitting cannabis on respiratory symptoms. European Respirology Journal. 2015;46(1):80-87. doi:10,1183/09031936,00228914.

Gates P, Jaffe A, Copeland J. Cannabis smoking and respiratory health : Consideration of the literature. Respirology. 2014;19(5):655-662. doi:10,1111/resp.12298.

Idem

Idem

6. Wu, Tzu-Chin; Tashkin, Donald P.; Djahed, Behnam; Rose JE. Pulmonary Hazards of Smoking Marijuana as Compared with Tobacco. N Engl J Med. 1988;318(6):347-351. doi:10.1056/NEJM198802113180603.

7.Moir D, Rickert WS, Levasseur G, et al. A comparison of mainstream and sidestream marijuana and tobacco cigarette smoke produced under two machine smoking conditions. Chem Res Toxicol. 2008;21(2):494-502. doi:10.1021/tx700275p.